Accueil - Coups de 'gueule'. - le pouvoir d'achat du français moyen: une utopie à la française ?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

le pouvoir d'achat du français moyen: une utopie à la française ?

Le pouvoir d'achat, surtout pour le français moyen commence à devenir un véritable utopie, un rêve ' à la française ' que beaucoup continuent à entretenir au nom de la loi du profit ! Utopie certes, mais quand même, les limites sont déjà plus que franchies en ce domaine ... non ?
Le pouvoir d'achat, et l'on restera ici bien dans le domaine uniquement de La France, est un sujet qui fait couler beaucoup trop d'encre, qui fait cogiter beaucoup trop de profiteurs, qui pose de sérieux problèmes à beaucoup trop de français !!!
Faudrait quand même être logique et ouvrir les yeux de temps à autres, non ?
Le ' français moyen ' est reconnu désormais comme une catégorie, totalement fictive en plus, qui fait l'objet de toutes les spéculations possibles.
Son pouvoir d'achat, qui se voudrait être le reflet d'une société en bonne santé, fait la une de tous ... les petits cabinets de cogitation spéculative.
Mais le ' français moyen ', finit par en avoir plus qu'assez et ne peut plus vivre correctement: son pouvoir d'achat est en chute libre depuis des années.

Le pouvoir d'achat.

Le ' pouvoir d'achat ' est un terme savamment créé par des économistes qui se voudrait être le reflet, dans une société, dans un pays, de la capacité des gens à pouvoir acheter, donc consommer, plus ou moins, en fonction de leurs revenus et des tarifs appliqués sur 'leur' marché.
Le pouvoir d'achat d'un ménage, par exemple se mesure en fonction de ses revenus et des possibilités que ceux-ci lui donnent à consommer, à acheter ...
Un terme donc très au goût du jour, puisque économiquement en plein dans l'actualité quotidienne de tous, un terme que l'on finit, nous les ' consommateurs ' par ne même plus comprendre tant il relève de plus en plus d'une totale utopie, utopie ou légende, voire plutôt simple calcul effectué par les ... économistes de tous bords.

L'image du français moyen.

Nous avons tous, et pas nous seulement, le Monde entier, une image du ' français moyen ' : le personnage avec son béret sur la tête et sa baguette de pain sous le bras.
Image classique, désuète certes, mais sympathique finalement ;)
Seul et gros problème: depuis des années déjà, cette 'image' s'efface de plus en plus, cette catégorie de français disparait de plus en plus des radars médiatiques ou économiques.
L'on parle beaucoup plus des grosses fortunes qui auraient essayer d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte, voire même, malheureusement, des sans-abris ou autres personnes dans la misère, que du trop célèbre ' français moyen ' à l'heure actuelle.
Une étrange manière de vouloir oublier la grande majorité des gens !!!
Ou alors un savant calcul, politique ou économique, mis en place depuis des années, par les 'décideurs', les 'économistes', les 'puissants', pour faire oublier cet épineux problème économique, trop mauvais reflet de notre société actuelle, trop bon créneau, aussi, au niveau des profits dont on peut tirer de cette 'classe' tant que l'on veut, pour autant qu'elle continue à l'ignorer.
Alors, reprenons-le notre ' français moyen ' avec sa baguette de pain, pour voir d'un peu plus près, tout simplement, la réalité, l'économie, son pouvoir d'achat ... en chiffres ...
le français moyen
le français moyen : une carte postale ou une utopie ?

Simple exemple en chiffres: le prix de la baguette de pain.

... au travers des ans ...
Contrairement aux publicités, au marketing publicitaire, aux différentes évolutions de notre société, programmés et réalisés depuis des années, les chiffres, eux, ne mentent pas, alors essayez d'ouvrir un peu les yeux avec ces simples données, tirées de sources officielles, sur le pris de la baguette de pain, simple exemple bien français ... au travers des années.
- en 1954, la baguette de pain, en France, pesait 325 grammes, valait 0,26F de l'époque = 0.16 euros / kg.
- en 2012, ce même produit, ne pesant plus que 153 grammes, valait 0,86€  = 3.45 euros / kg.
Un pourcentage qui nous donne : 2156,25 % d'augmentation !!!
Dans le même temps selon les parutions 'officielles' le montant de l'inflation cumulée ne serait que de ... 1310 %, un bug déjà là, non ?
Et, citation qui se veut explicative:
' ... calculs sont basés sur l'évolution de l'indice des prix à la consommation.
L'actualisation suit l'évolution du prix du panier représentatif de l'Insee.
Il est donc représentatif pour des biens de consommation courante
... '
...
Pendant ce temps, le français moyen, lui, s'il a conservé son travail, s'il continue à toucher sa retraite ( qui n’augmente pas, elle ! ), ou si, plus jeune, il a réussi à enter dans le monde actif, se retrouve, en général, si non il ne serait pas ' moyen ' avec des revenus bien connus et eux aussi publiés de manière officielle:
Des chiffres qui ne remontent certes pas aussi loin, puisque l'indicateur économique en la matière le trop fameux " SMIC " n'a été mis en place que depuis 1980.
En 1980, le taux horaire 'brut du SMIC', seul point encore comparable actuellement à cause des différents changements et 'minifications économiques' dus, depuis 2006, progressivement au passage aux 35 heures de travail hebdomadaire officiel était de : 2,090 francs ... de l'époque ( soit 0.3186 € ).
Le calculateur de l'INSEE, accessible en ligne d'ailleurs, nous donne donc, pour ce cas précis, et avec moult précautions, genre ' compte tenu de l'érosion monétaire due à l'inflation ' ceci : ' le pouvoir d'achat de 2,090 anciens francs en 1980 est donc le même que celui de 0,01 euros en 2012 ' ... et, en 2012, ce fameux SMIC était affiché à :9.40 euros .... s'y vous vous y retrouvez ... faites votre propre calcul pour connaître réellement la progression, le plongeon de votre pouvoir d'achat !!
Édifiant, non ? En partant tout simplement du prix d'une simple baguette de pain à la française, sans s'occuper comme dans d'autres cas de produits plus complexes comme les prix des carburants ....

Économie et réalité = utopie !

Non, dans le Monde de l'économie l'utopie n'existe pas !!!
Vous êtes bien dans le Monde réel, celui qui peut en faire baver à pas mal de gens.
Bienvenue dans la réalité ...
économie française
économie française : un pouvoir d'achat en chute libre !
On nous parle du ' panier de la ménagère ', l'on nous propose également, moyens modernes obligent, des applications pour savoir ' qui est le moins cher ? ', l'on nous balance de tous côtés, partout et à toutes heures, des publicités, de tous genres et de tous bords, uniquement destinées à nous pousser ... à acheter ...
MAIS, tous ces beaux promoteurs, prometteurs, ont-ils réalisés que nos finances, enfin celles du français moyen, tout au moins ont leurs limites, des limites souvent déjà bien dépassées, encore plus pour ceux qui vivent déjà à crédit ???

Un coup de gueule donc, qu'il fallait pousser juste rien que pour retrouver un tant soit peu de dignité, un tout petit peu de ... pouvoir d'achat aussi peut-être.
Ou alors, j'ai tout faux et je n'ai rien compris ?
Quand on nous parle des ' grosses fortunes ' qui quittent la France, avec tous leurs gros sous, peut-être, en plus, le but inavoué est-il de les faire revenir dans une société dans laquelle ils seraient alors majoritaires ?
Dans ce cas, avis à tous les ' français moyens ' : allez acheter votre baguette ailleurs, expatriez-vous même carrément et rendez-vous ... ailleurs, peut-être ...
^^

Tous les articles de ce blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

2 commentaires

#1  - forum-blogs a dit :

oui beaucoup d'argent mal géré de la part de tout le monde, du français moyen, des grosses fortunes de l'etat ect...

Répondre
#2  - Didier Coquil a dit :

C'est un cercle infernal, tu parles de la baguette de pain ok, mais la farine coute aussi plus cher, l'eau et l'électricité aussi, et pourquoi ? Ce sont les diverses taxes et impots qui nous plombent, il n'y qu'un seule responsable....l'état qui dépense sans compter. La gestion du pays est catastrophique....

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot pggtw ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.