Accueil - liens utiles - Comment et pourquoi soigner un ongle incarné ?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Comment et pourquoi soigner un ongle incarné ?

Les problèmes provoqués par un ongle incarné peuvent souvent être très douloureux, voir handicapants même et ne doivent pas du tout être pris à la légère. Un  ongle incarné se doit d'être soigné et traité au plus vite à la fois pour la santé et pour le confort personnel. L'ongle incarné est le plus souvent provoqué par un petit morceau d'ongle, rentré sous la peau, qui va provoquer une sorte d'inflammation et causer ainsi la gêne et les douleurs que l'on connaît. Pris à temps, cela peut être assez vite résolu, mais dans certains cas, récidive ou évolution trop longue, par manque de soins même, cela peut entraîner des soins et des interventions beaucoup plus complexes; mieux vaut alors l'éviter !
Ce sujet a déjà été traité dans un autre article, beaucoup plus spécifique et détaillé, que vous pouvez retrouver sur notre ' site jumeau ' : Comment soigner un ongle incarné ? Mais, prenons ici, pour renforcer à la fois les notions de soins et de précautions la question, sérieuse, que cela représente sous d'autres angles.

Les symptômes de l'ongle incarné.

Problème concernant le plus souvent le ' gros orteil ', l'ongle incarné ne doit jamais être pris à la légère !
Soit à la suite d'un choc, d'une mauvaise manière de se couper les ongles, ou à cause de chaussures trop serrées, finit par se développer une sorte de bourrelet rouge et douloureux tout autour de l'ongle.
cela peut, en plus de la gène et de la douleur ainsi créées, aller jusqu'à une inflammation qui peut fortement s'aggraver si aucun soin ou traitement n'est apporté.
L'on dit d'un ongle qu'il est 'incarné' lorsque tout ou partie de celui-ci parvient à pénétrer sous la peau, dans les tissus placés sur les bords latéraux. Arrive alors une drôle de sensation, puis une inflammation, voire une infection en l'absence de traitement approprié.
Cette pathologie au niveau des ongles de pied se produit le plus souvent sur les gros orteils.
Le site d' l'Assurance Maladie nous en donne trois niveaux d'évolution de l'ongle incarné:
- premier stade de l'ongle incarné:
L'atteinte est légère. La douleur est modérée, intermittente et ressentie lors du chaussage ou d’une activité sportive. L’ongle est enchâssé dans le sillon et la pression des bourrelets est sensible.
- deuxième stade de l'ongle incarné:
La douleur est plus vive quasi permanente et, augmentée par le chaussage. Elle peut gêner la marche. Le repli de peau autour de l'ongle (bourrelet péri-unguéal) devient rouge, chaud et tuméfié. Il n'y a pas d'écoulement. La douleur est aiguë lorsqu'on appuie
- troisième stade de l'ongle incarné:
L'atteinte est grave. La douleur est importante, le bourrelet péri-unguéal a augmenté de volume (hypertrophié) ; il est irrité et très douloureux. Survient ensuite un écoulement purulent et malodorant. Puis un bourgeonnement charnu ressemblant à une framboise, saignant facilement appelé botryomycome apparaît. Il est dû à l'infection chronique.

Qui et quand consulter pour un ongle incarné ?

Dès le début de l'apparition des symptômes, soigner localement si possible et éventuellement contacter votre médecin traitant.
Attention aux divers risques liés pour les personnes qui font également du diabète, qui ont des problèmes cardiaques ou d'immunodépression !!!
Là, un avis médical s'impose.
Si malgré tout ce que vous avez pu faire, au bout de deux à trois jours en général, le gonflement persiste la douleur est toujours là, voire même surviennent des épisodes de fièvre ou d'autres symptômes, il vous faut consulter TRÈS rapidement votre médecin.
Ne prenez jamais ce genre de problème à la légère !
soins des pieds
soins des pieds : à ne pas négliger surtout !

Les différents traitements possibles.

En plus des soins que vous pouvez, au début, prodiguer vous-même, si le problème persiste, il existe deux manières principales de traiter l'ongle incarné.
La première et la plus fréquente sera de vous rendre, après avis médial, chez un " spécialiste du pied " , autrement dit pour soigner un ongle incarné en allant chez le podiatre , l'équivalent, en plus qualifié encore, d'un podologue, afin d'avoir les soins adaptés à vote cas.
Le plus généralement il s'agira d'un traitement antiseptique local ( bain de pied ou application ), de soins de podologie qui seront lus qu'utiles pour un soulagement rapide de la douleur, pour des soins locaux efficaces et évitant ainsi toute récidive, éventuellement associés à la prise d'antibiotiques dans certains cas de surinfection.
Dans les cas les plus extrêmes un recours à la chirurgie pourra être envisagé. pratiquée dans la grande majorité des cas sous anesthésie locale. Le but étant alors de retirer les morceaux incrustés sous la peau, voire même de modifier la courbure de l'ongle ^pour essayer de limiter les récidives.
D'autres techniques se développent actuellement faisant appel à des interventions 'chimiques' ou d'autres pratiquées au laser.
Le praticien qui vous prendra en charge sera certainement le mieux placé pour vous orienter vers le type d'intervention le mieux adapté.
Enfin, essayez quand même de ne pas en arriver là ... :)
Tous les articles de ce blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot rhgabs ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.