Accueil - Utile à savoir - Comment éviter une situation de surendettement ?

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Comment éviter une situation de surendettement ?

Se retrouver dans une situation de surendettement est souvent une véritable catastrophe qui apporte de nombreux problèmes et très peu de solutions. Mieux vaut donc, avant tout, essayer de ne pas arriver à un tel point et de s'obliger, s'il le faut, à suivre certaines conseils de base.
Les aléas de la Vie, malheureusement, peuvent réserver de nombreuses surprises et notamment dans le cas qui nous concerne ici provoquer une situation de surendettement qui va chambouler toute votre vie ! Personne n'en n'est vraiment totalement à l'abri, dans notre monde moderne ou le profit des 'gros' repose sur la casse des 'petits', mais il faut cependant savoir, et surtout reconnaître que certains sont soit totalement ignorants de ce qu'ils font, soit irresponsables, soit inconscients et finissent par arriver dans une quasi impasse dont il est très difficile de sortir aisément.
Mieux vaut donc prévenir que guérir ( essayer de guérir en l’occurrence ! )

La situation de 'surendettement' dans les détails.

En France, notamment, les choses sont "assez" clairement définies.
La " situation de surendettement " est établie et effective lorsque vous êtes dans une situation telle que vous ne pouvez plus, bonne volonté ou non, de manière régulière et durable, parvenir à rembourser vos différentes mensualités de créditS, lorsque vous n’arrivez plus à faire face à vos dettes non professionnelles.
La Banque de France a donc mis en place une " commission de surendettement " qui va alors pouvoir vous aider, dans certaines limites, à gérer cette situation de crise, car c'est bien de " crise " qu'il s'agit, à vous sortir peu à peu, moyennant souvent des mesures drastiques, en vous donnant et les conseils nécessaires et s'il le faut les interventions à faire ou voire même la gestion de votre budget par leurs propres services.
Oui, mais ... En France certes, ailleurs non ! Et encore,même en France certains organismes réussissent à passer au-delà des limites pour vous 'enfoncer' encore plus ^^^.
Là, le bon sens est de rigueur, avant, mais lorsque le réel surendettement est bel et bien là, les problèmes et tous leurs tracas vous assaillent chaque seconde.
Cette commission de surendettement vous délivre de nombreux conseils ( https://www.banque-france.fr/la-banque-de-france/missions/protection-du-consommateur/surendettement.html ), notamment pour mettre en place des procédures de prise en charge, de redressement, ce qui est une bien bonne chose dont il convient quand même d'éviter le recours, mais elle ne peut pas TOUT faire non plus.
Un modèle peut-être pour d'autres situations similaires, dans d'autres pays, mais juste un modèle car ce n'est quand même pas une solution ' totale ' et sans douleurs ...
A savoir notamment, déjà, que sur ce lien, l'on nous signifie bel est bien que :
" La Commission de surendettement ne peut pas vous accorder de subventions, ne peut pas payer vos crédits à votre place, ne peut pas prêter, racheter ou regrouper vos crédits ".
C'est peut-être justement là un des points qu'il vous faudra aborder dans les premiers temps afin d'essayer d'y voir un peut plus clair.
restrictions
restrictions : se serrer un peu la ceinture pour éviter de gros problèmes !
Parvenir à regrouper vos différentes créances en une seule est également un parcours du combattent qu'il faut étudier et choisir avec grand soin, vous pouvez y arriver auprès de certains organismes bancaires, voire plus 'facilement' auprès de certains organismes de prêt, organismes qui puissent vous donner la possibilité d'accéder à un prêt approuvé rapidement et sans enquête de crédit , en étudiant cependant bien toutes leurs conditions.
Certains de ces organismes mettent quand même des limites comme celles de l'âge, en ignorent aussi d'autres comme celle de la nationalité ou du pays de résidence, mais jamais totalement gratuitement, les taux appliqués sont bien souvent assez élevés, c'est là qu'il faut vraiment porter toute votre attention.
Comment s'en sortit alors ?
Seule réponse : avec courage et patience ... malheureusement.

Les facteurs aggravants.

Les différents facteurs pouvant aggraver une situation d'endettement, ou son arrivée, sont très nombreux malheureusement. Ils proviennent principalement de la Société de Consommation dans laquelle nous nous trouvons, Société qui finalement ne cesse de vous attirer, par des publicités, des incitations à l'achat, des offres promotionnelles, des crédits ( trop ) faciles, des facilités de paiement, aussi multiples que variés, limités juste par le pouvoir de l'imaginaire.
Ces facteurs, du côté du 'consommateur' peuvent devenir encore plus " aggravant " lorsque des habitudes finissent par s'installer et que le doigt est finalement mis dans un engrenage qui frisant la boulimie d'achat, finit par multiplier les crédits ' simples, faciles et personnalisés ' qui en s'accumulant nous conduisent droit dans le mur.
Et ce sont souvent, bien plus souvent que l'on ne pourrait le penser, les ' petits crédits ' qui s'accumulant insidieusement finissent par faire déborder le vase, couler la dernière goutte d'eau, dépenser le dernier centime du budget, bien avant les fins de mois !!! ( voir également cet article, qui évoque le même problème, sous un autre angle : " comment éviter le surendettement ? " ).
Des textes existent recommandant aux différents organismes de crédits, notamment ceux destinés aux petits et moyens achats, de proposer, de n'accorder ces facilités qu'après avoir pris soin de vérifier le niveau d'endettement et les revenus du consommateur.
Mais quels sont les organismes qui sont réellement sérieux ???
Quasiment aucun !!! Et ce sera donc la faute du consommateur, une fois de plus, qui a 'profité' abusivement des offres qui lui ont été faites, en toute connaissance de cause ( dira-t-on aussi ! ), si une situation financière inextricable commence à arriver.
Le cas, déplorable également, d'une maladie, d'une perte d'emploi, imprévue bien entendue, est actuellement un des facteurs aggravants les plus courants avec la situation économique actuelle.
argent facile
argent facile : si cela existait vraiment, ça se saurait, mais cela n'aurait plus aucune valeur !!!
Et s'il n'y avait que cela ...

Quelques conseils de base pour ne pas en arriver là !

Pour ne pas en arriver là, la raison du ' sage ' serait de ne pas consommer, dépenser, plus que son budget ne le permet !
Facile à dire, non ?
Pas facile à faire finalement ...
Commencez donc par quelques petites précautions élémentaires:
- ne pas accumuler les cartes de crédit.
- ne pas accumuler les cartes de paiement diverses.
( faites le tri des cartes ' dangereuses ' !!! )
- être correctement assuré contre les risques de la vie courante. ( chômage, maladie, etc ... )
- ne jamais se laisser tenter par les offres de prêts trop alléchantes sans réfléchir ET comparer longuement.
- surveiller et apprendre, s'il le faut à bien gérer, son budget au quotidien.
- savoir se ' priver ' de ce qui n'est pas essentiel ou vital.
- savoir dépenser intelligemment.
- ne pas hésiter à se faire conseiller, soit par votre organisme bancaire, soit par diverses associations de consommateurs.
- renégocier si possible vos différents prêts.
- regrouper s'il le faut les 'petites échéances'.
- consommez avec votre bon sens, non selon vos impulsions !
Oui, finalement, avec encore plus d'une dizaine de conseils de ce genre, vous arriverez certainement, non pas à être moins heureux que les autres, mais à connaître réellement la ' valeur de l'argent ', ainsi que vos capacités réelles de consommation.
Facile à dire, pas évident à mettre en place, surtout avant, mais si vous n'avez pas un salaire mirobolant, sauf espérer gagner au Loto, mieux vaut y penser au plus tôt ...
Un problème qui reste véritablement fort épineux, malheureusement, surtout pour les petits budgets qui sont les proies les plus ciblées par les requins de la consommation à crédit !!!
Tous les articles de ce blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot ntsq ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.