Accueil - Expression libre - mycologie - agaricus bernardii ou agaric des près salés : l'agaric de Bernard.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

mycologie - agaricus bernardii ou agaric des près salés : l'agaric de Bernard.

Une petite fiche pour mieux connaître ce champignon : " agaricus bernardii " appelé encore " agaric des près salés " et vous permettre à la fois de le connaître, le reconnaître, mais surtout de comprendre la complexité de tout ce qui peut vraiment se rapporter à la mycologie, une science de connaissances en perpétuelle évolution.
Passionné de photo, j'ai mis un jour en ligne quelques images d'un ' récolte de champignons ' qui m'avaient bien plu, pour leur couleurs !!! Et surprise, lorsque quelques mois après, contacté par mail, un " papy mycologue " m'a contacté pour répondre à la simple petite remarque que j'y avais notée : ' si vous connaissez les noms scientifiques communiquez-les moi ! La passion ne fait que débuter !! '. J'ai eu mes ' données techniques ' que je vais donc faire paraître pour mette à jour ma page sur " Les champignons dans la nature ", mais de plus, une de ces personnes m'a fort sympathiquement communiqué des photos personnelles ainsi que des conseils de base pour reconnaître ... un champignon.
Je vous livre donc tout cela, en reprenant ses mots et en criant un grand " Merci Jean C " !

Méthode de photographie pour identifier un champignon.

J'ignore si vous avez été contacté par certains de mes collègues mycologues (je n'en suis pas certain). Mais si c'était le cas, ils n'ont pas dû manquer de vous expliquer qu'afin de faire une détermination correcte d'une espèce à partir de photos, il nous faut obligatoirement une vue du chapeau, de l'envers du chapeau (lames ou tubes etc...), une vue du pied et de sa base déterrée, et une idée de l'habitat (conifères-feuillus etc...).

agaricus bernardii

Je l'avais trouvé il y a quelques année dans la prairie de mon voisin, où il avait déposé des blocs de sel pour ses vaches des années avant. cette espèce est très rare dans nos régions. Habitat particulier: prairies maigres et salées.

Et, avec les images envoyées, voici la première partie de cette ' fiche technique ' sur 'ce' champignon.

agaric des près salés : photos et fiche technique

agaricus bernardii
agaricus bernardii champignon
agaricus bernardii
agaricus bernardii : deux champignons
agaricus bernardii
agaricus bernardii : ou agaric des près salés
agaricus bernardii
agaricus bernardii : ou ' agaric de Bernard '
agaricus bernardii
agaricus bernardii : vue du chapeau

l'agaric de Bernard.

Nom scientifique : agaricus bernardii
Famille : agaricacées
Autres dénominations : agaric des près salés ; l'agaric de Bernard.
Chapeau : de 12 à 20 cm (mais pouvant atteindre 30 cm !), hémisphérique devenant convexe irrégulier, à marge enroulée parfois appendiculée, à cuticule mate se crevassant profondément, de couleur crayeuse blanchâtre à crème pâle puis ochracé sur la fin
Lames : libres à sublibres, fines et serrées, moyennement larges, d'abord grisâtres puis devenant brun purpurin
Anneau : épais et engainant (tel une chaussette), de couleur blanchâtre
Pied : trapu et même souvent obèse à très obèse et relativement fusiforme, radicant, de couleur blanchâtre parfois teinté de gris rosâtre vers la base, lisse à faiblement strié au dessus de l'anneau
Exhalaison : de poisson pas frais ou plus complexe mais toujours peu agréable
Période de cueillette : principalement en automne, plus rarement au printemps
Biotopes : zones herbeuses du littoral et plus particulièrement dans les prés salés
Confusions : possible avec agaricus bernardiiformis (à cuticule plutôt squamuleuse), agaricus fissuratus (moins fissuré et plutôt vergeté radialement, à anneau finement dentelé), agaricus maleolens (plus petit et à chapeau non craquelé) et agaricus robynsianus (plus petit et à cuticule fibrilleuse à squamuleuse)
Commentaires : La chair est ferme et rosit ou rougit rapidement à la coupe. Certains mycologues considèrent qu'il est une variété d'agaricus maleolens même si ce dernier, hormis les différences citées ci-dessus, se développe plutôt aux abords de cyprès et mimosas. L'agaric des prés salés se développe le plus souvent en troupes de plusieurs individus et forme même parfois des "ronds de sorcières". Considéré comme faiblement toxique, indigeste, il est toutefois consommé par certains amateurs dans l'ouest de la France, notamment sur les îles où il est assez commun. Son parfum peu agréable n'incite toutefois pas à la dégustation ...
( données trouvées sur la page : http://mycorance.free.fr/valchamp/champi576.htm , car moi les champignons, c'est en photos que je les prends :) )

nota: Ce  n'est certes pas "LE" champignon de rêves, celui qui régalera vos papilles, quoique le 'nom' en est fort bien choisi ( ;) ) mais ici ce n'est pas non plus le but du jeu et, avec cette petite fiche, j'espère surtout que cela vous fera découvrir le monde des champignons, celui de la mycologie également donc, mais surtout, n'oubliez JAMAIS  les principes de base :
- ne jamais toucher ou consommer ce que l'on ne connaît pas.
- ne jamais mélanger des champignons différents lors de la 'cueillette'.
- ne jamais mettre vos champignons ramassés dans des sacs en plastique.
- toujours avoir de gros doutes, toujours demander conseil ne peut que vous apporter plus de tranquillité ...

J'en passe et des meilleures ...
Encore un grand merci à Monsieur jean C., ainsi qu'à son ami et collègue mycologue, qui m'ont ainsi fournit une 'petite' mine de renseignements bien utiles, montrant également que sur Internet l'on peut avoir autre chose que des relations ou contacts ... futiles !
Tous les articles de blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

3 commentaires

#1  - photos de champignons a dit :

déjà plus qu'une simple avancée dans le monde des champignons, dans le monde de la mycologie avec ces quelques renseignements et cette bien belle fiche 'technique' !!!
MAIS il y a encore, oui, une seconde série de photographies, de fonds d'écran, qui n'a aucune référence à ce sujet ... donc AVISSE AUX AMATEURS !!!
cliquez sur le lien ci-dessus pour découvrir les autres photos, les autres champignons ET SURTOUT me donner des termes et autres indications 'scientifiques'
grands mercis :)
bg

Répondre
#2  - JC a dit :

Votre fiche à propos de Agaricus bernardii est parfaite. Cependant il faut écrire "Agaricus bernardii".
Majuscule pour le nom de genre, minuscule pour le nom d'espèce. C'est la règle en mycologie.

Texte du nota: "ne jamais toucher ou consommer ce que l'on ne connaît pas"
.Les phrases suivantes conviendraient mieux:
-"ne jamais consommer ce que l'on ne connaît pas parfaitement".
-"Lorsque l'on a touché une espèce inconnue, éviter de porter les mains à la bouche".
Parce que si l'on ne touche jamais, on ne pourra jamais rien examiner !

Répondre
#3  - référencement a dit :

@JC :grandS merciS, je note ET je retiens pour la prochaine publication.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot mwrpfd ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.