Accueil - Santé et Bien-être - Le cancer du col de l'utérus

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Le cancer du col de l'utérus

Le Cancer est une saloperie, le cancer du col de l'utérus, a lui seul fait près de mille victimes chaque année ! Alors, avec la médecine moderne, où en sommes-nous, quels sont les moyens de lutte, ou au moins de prévention, contre ce réel fléau des temps modernes ? Le cancer du col de l'utérus, cette maladie des temps moderne sur laquelle on a enfin mis un nom est une maladie pour laquelle aucune femme ne peut réellement se sentir à l'abri. Et pourtant les avancées de la Médecine sont certaines ... reste à connaître certaines ' petites ' choses.

Le cancer du col de l'utérus, c'est quoi ?

Cette forme de cancer est le plus souvent une ' tumeur maligne ' qui prend naissance dans certaines cellules du col de l'utérus chez la femme.
- le col de l'utérus est une partie de l'appareil reproducteur féminin, reliant l'utérus au vagin.
- une tumeur dite ' maligne' est le genre de tumeur qui peut se propager, par des " métastases " à d'autres parties du corps.
- lors de certains examens gynécologiques, l'on peut détecter des formation de tumeurs, non cancéreuses elles, que l'on nomme alors " bénignes ", sous forme de polypes, fibromes ou encore kystes.
- ces lésions ou déformations peuvent et sont traitées rapidement sans aucun risque consécutif le plus généralement.
- en cas de non-traitement, de dégénération, ces cellules peuvent évoluer plus sérieusement et donc provoquer un cancer du col de l'utérus.
- la grande majorité des femmes présentant des anomalies ' précancéreuses ' sont traitées avec succès et n'auront pas de cancer.
- les traitements contre le cancer, en général, celui de l'utérus, chez la femme en particulier, ne cessent d'évoluer et procurent à la médecine de plus en plus d'actions possibles.
- le cancer du col de l'utérus est généralement causé par une ' ITS ', infection transmissible sexuellement, qui transmet alors le ' VPH ', ou virus du papillome humain.
- outre surveillance et dépistage réguliers, l'apparition récente d'un ' vaccin ', encore bien sujet à polémique, pourrait changer considérablement l'impact de ce cancer ...
cellule cancéreuse
cellule cancéreuse : le mal du siècle .

Dépistage: les symptômes du cancer du col de l'utérus.

Le ' frottis vaginal ' ou ' test de Papanicolaou ' est couramment pratiqué par les médecins spécialisés ( gynécologues ). Effectué régulièrement, c'est l'un des moyens les plus importants de détection du cancer du col de l'utérus.
Examen important à ne pas négliger, puisque ce genre de ' maladie ' détectée et prise en charge le plus précocement possible a déjà permis de traiter et de sauver de nombreuses personnes.
Les symptômes du cancer au niveau du col de l'utérus sont le plus souvent totalement absents, seules quelques formes provoquant des pertes ou saignements non habituelles peuvent y faire penser. Le dépistage systématique est donc une chose quasiment obligatoire.
Il peut être pratiqué par votre gynécologue ou dans une clinique médicale privée ,  à tous les âges, même et surtout après 50 ans, âge auquel ce risque devenu presque ' naturel ' continue alors d'augmenter.
Cet examen gynécologique, pratiqué régulièrement, peut permettre de dépister cette ' saloperie ' provoquées par des micro-traumatismes, par l'hérédité également, par les rapports sexuels, mais aussi par des voyages, des passages aux toilettes, dont peu de femmes se méfient.
Si vous êtes alors concernée, d'autres examens seront alors nécessaires, tels la colposcopie pour affiner le diagnostique et permettre une prise en charge et un traitement de la maladie les plus rapides et efficaces possibles.
Consultez des les premiers signes, consultez régulièrement de toutes façons, et vous aurez ainsi beaucoup plus de chances d'obtenir une détection la plus précoce possible de ce genre de tumeur ... la guerre contre le cancer est déclarée, la course contre la tumeur est ouverte !!!

Traitement et lutte contre cette forme de cancer.

Le cancer du col de l'utérus est provoqué par une infection due au virus nommé " papillomavirus ".
Si la grande majorité de ce genre d'infection est naturellement rejetée par l'organisme lui-même, il n'en reste pas moins que certaines persistent et s'installent, pouvant alors évoluer vers une phase bien plus sérieuse et donc cancéreuse.
Le traitement qui sera alors décidé visera principalement à cibler les lésions induites par le virus au niveau de la muqueuse, ou plus selon leur étendue.
Cela peut prendre des formes fort diverses telles:
- crème et médicaments pour détruire ces lésions.
- intervention au laser.
- interventions diverses en 'ambulatoire'.
- intervention en bloc opératoire.
- intervention chirurgicale plus lourde dans certains cas.
- radiothérapie externe et curiethérapie.
- chimiothérapie.
Les traitements sont adaptés à chaque cas particulier, associés à d'autres si nécessaire, en fonction de l'étendue de l'évolution, et ont tous pour but de détruire la tumeur, les métastases, ainsi que les risques de récidive éventuels.
Les condylomes ( ou végétations vénériennes ), traitées par des méthodes chimiques ou chirurgicales ont souvent de très bons résultats, même au niveau cicatriciel ou esthétique.
lutter contre le cancer
lutter contre le cancer : une lutte de tous les jours !
Dans tous les cas, seuls les avis des médecins spécialisés permettront de bien cerner, et donc de cibler efficacement le problème pour décider du traitement qui sera le plus efficace.

La vaccination en vue ...

Oui, un vaccin, même plusieurs formes de vaccins semblent exister, mais comme tout le monde le sait, la Cancer ne se guérit pas facilement, s'en protéger réellement l'on ne sait pas faire non plus vraiment à notre époque ...
Alors si le dépistage est encore la meilleure méthode actuelle pour prévenir le cancer du col de l'utérus, espérons ( que dire de mieux ? ) que les deux vaccins actuellement en test / compétition seront vraiment et efficaces et utiles.
Ils concerneraient actuellement les jeunes femmes de 14 à 23 ans qui n'auraient pas encore eu de rapports sexuels ( ou depuis moins d'un an ) pour être pris en charge par l'Assurance maladie et sont alors administrés en 3 injections consécutives.
Une réelle avancée de la Médecine, surtout si elle fait ses preuves, mais qui pour l'instant porte beaucoup à débats ... beaucoup trop d'ailleurs !
De toutes manières, contre cette ' saloperie ' tout est bon à prendre ou à faire si cela peut vraiment avoir un réel impact sur la lutte contre la maladie.

Tous les articles de ce blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot jbcj ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.