Accueil - Google Yahoo Bing et autres - google bombing

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

google bombing

la techinque du google bombing et la réponse de google

Cette technique a fait le tour du net cet été, surtout avec l'expression " trou du cul du web " qui mème vers vers le site de Nicolas Sarkosi, mais il y en a eu bien d'autres, notamment un dirigé vers le site des 3 suisses ...

Qu'est-ce que cette histoire ?

Le Principe du google-bombing

Le Google bombing a d’abord été une sorte de mauvaise plaisanterie qui exploite le mode de fonctionnement des principaux moteurs de recherche.

Supposons que vous détestiez George Bush et l’action qu’il a lancé en Irak. Supposons que vous souhaitiez le ridiculiser et associer l’expression "miserable failure" (échec misérable) à son image. Supposons que vous ayez un blog, un site web, ou que vous soyez simplement inscrit sur quelques forums...

Ajoutez à vos pages le lien suivant : miserable failure. En faisant un clic droit avec votre souris sur ce lien (choisir "Propriétés"), vous constaterez qu’il pointe vers le site de la Maison Blanche, et plus précisément vers la page présentant la biographie de George Bush.

Demandez à tous vos amis de faire la même chose. Supposons que vous ayez réussi à convaincre 10 000 ou 20 000 personnes de participer à votre plaisanterie. Que va-t-il se passer ?

Puisque tant de gens ont associé votre expression avec la page de George Bush, les moteurs de recherche vont considérer qu’il existe un lien entre les deux. En d’autres termes, la page de George Bush aura acquis une "pertinence" pour l’expression "miserable failure", alors même que cette expression ne fait pas partie de son contenu.

Jusqu’à mi-2006, une recherche Google sur l’expression "miserable failure" proposait toujours la page de George Bush en premier résultat. Par mesure de rétorsion, les partisants de George Bush avaient également organisé un bombing sur le site de Michael Moore (qui avait initié le premier bombing sur Bush !). Ce site s’est donc retrouvé 2ème (et parfois premier) sur cette même recherche.

Les mesures anti-spam de Google semblent sur le point de bloquer ce mécanisme lorsqu’il est utilisé à grand échelle (voir notre article la fin du Google bombing). Lorsqu’il est correctement utilisé, le principe du bombing est, et restera cependant toujours applicable !

(cf referencement-seo )

Résultat, en ce qui nous concerne, nous français, google prend les devants pour éviter des problèmes avec le chef de l'état :

Centre de presse google :

Google Bombing sur le moteur de recherche

PARIS- le 22 juillet 2009 - Si vous tapez une certaine succession de mots sur notre moteur de recherche, le premier résultat qui apparait en ce moment est le site www.sarkozy.fr. Nous souhaitons très clairement expliquer ce qui se passe actuellement sur ce résultat de recherche afin de lever toute ambiguïté.

Les résultats de recherche de Google sont générés par un algorithme qui classe, entre autres, les pages web en tenant compte de la relative popularité des sites qui pointent vers ces pages. Toutefois, en faisant appel à une pratique appelée "Google Bombing", des webmestres peuvent ponctuellement faire remonter des résultats inhabituels sur certaines requêtes.  Dans ce cas précis, un grand nombre de webmestres ont utilisé l'expression en question pour pointer vers le site www.sarkozy.fr, faisant ainsi remonter ce site parmi les résultats de recherches liés à cette requête. 

Nous n'excusons pas cette pratique, ni aucune autre pratique visant à altérer l'intégrité de nos résultats de recherche, mais nous ne sommes pas plus enthousiasmés par l'idée de modifier manuellement nos résultats pour empêcher de telles informations d'apparaitre. Cette pratique malveillante du "Google Bombing" est peut-être divertissante pour certains, mais en aucun cas leur démarche n'affecte la qualité générale de notre moteur de recherche, dont l'impartialité reste, comme toujours, au centre de notre mission.

( cf  google centre de pesse )

Tous les articles de blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot dfun ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.