Accueil - Coups de 'gueule'. - réforme des retraites,abandon du principe de solidarité et de répartition

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

réforme des retraites,abandon du principe de solidarité et de répartition

Avec ce nouvel épisode de la réforme des retraites, les retraités actuels vont encore être plus sanctionnés ...

On réforme, on réforme encore, mais pour dire de 'médiatiser' les réformes, non pour les rendre réellement efficaces et utiles !

Le principe de base des retraites en France,une fois de plus sera encore baffoué et quoique l'on en dise, quique l'on fasse, la pillule sera passée ... pendant l'été !

Les retaités,qui touchent moins que lorsqu'ils étaient actifs, qui sontd éjà ponctionnés pas des RDS, CSG et autres vont encore l'êre plus ...

"En vue de la loi sur la dépendance, discutée l’hiver prochain, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale suggère de relever le taux de CSG appliqué aux pensionnés les plus aisés.
Une réforme peut en cacher une autre. Le chantier des retraites n’est pas encore achevé que, déjà, les premières pistes sur la prise en charge de la dépendance font leur apparition.
La loi destinée à créer ce "cinquième risque" de Sécurité sociale, en plus des branches maladie, vieillesse, chômage et famille, doit être discutée l’hiver prochain.
La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a présenté, hier, 17 propositions, car "le financement public est désormais incapable de procurer les futurs milliards de dépenses que coûtera dans un avenir proche la dépendance des personnes âgées", constate la rédactrice du rapport, Valérie Rosso-Debord (Meurthe-et-Moselle, UMP)."

"Prélever les retraités imposables au même niveau que les actifs
Côté recettes, la principale suggestion vise à faire participer les retraités qui le peuvent au financement de l’Apa (allocation personnalisée d’autonomie).
Aujourd’hui, la taxation des pensions diffère selon leur montant, allant d’une exonération totale à des taux de 3,8% et 6,6%. L’idée serait de prélever les retraités imposables les plus favorisés au même niveau que les actifs (7,5%).
Cela compléterait les ressources actuelles de l’Apa, à savoir une fraction de 0,1 point de la CSG à laquelle s’ajoute la contribution solidarité autonomie créée après la canicule de 2003.
Ce système "ne permet aujourd’hui de financer que 30% de la prise en charge, abandonnant aux départements la majeure partie d’une dépense qu’ils ont de plus en plus de mal à assumer, et laisse aux personnes et à leurs familles une lourde part", s’inquiète Valérie Rosso-Debord.
La CSG pourrait en outre être étendue à des catégories aujourd’hui exonérées (professions libérales et agriculteurs notamment)."

et nos jeunes, non concernés actuellement, donc bien souvent non-solidaires, quel avenir cela va-t-il leur réserver, à part le souvenir d'un xème réforme, d'une retraite qui leur deviendra quasiment inutile au plan financier, et d'une quasi-obligation de devoir souscrire, s'ils le peuvent, à une caisse de retraite complémentaire ... en espérant que l'argent qu'ils y placeront pendant leur vie de travail qui va s'avérer de plus en plus longue existera encore lorsque 'leur' échéance arrivera !

Mais quand-est-ce que quelqu'un de sérieux prendra-t-il ce sujet en mains, encore faut-il qu'on lui donne certains pouvoirs, puisque nombre d'économistes plus que qualifiés ne cessent de répéter que le problème n'est pas là ?

Bon cette fois ce sont les retraités qui vont trinquer, ensuite ce seront les autres, suivant le bon vieux principe de 'diviser pour mieux règner' ... de toutes façons, avec ces réformes, il semble plutôt que l'on cherhce à trouver des finances pour ... devinez qui ou quoi, plutôt que de réellement s'attaquer à l'endettement national ... beau cadeau encore une fois pour les générations à venir.


Tous les articles de blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot mdvv ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.