Accueil - Expression libre - btp retraite,logement insalubre à AVION,62210,pour les retraités de la CNRO,PROBTP [avis et communiqué de presse]

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

btp retraite,logement insalubre à AVION,62210,pour les retraités de la CNRO,PROBTP [avis et communiqué de presse]

La Caisse de Retraite du bâtiment et des travaux publics BTP-RETRAITE, CNRO, PROBTP, dispose un peu partout en France de résidences locatives pour les retraités du bâtiment. De très gros problèmes d'insalubrité concernant la Résidence Saint Exupérry à Avion ( 62210 ) semblent volontairement totalement ignorés par les différents responsables, plus spécialistes du laxisme que du bien-être de leurs locataires ou de la reconnaissance de leurs obligations.
Petit résumé de la situation (autrement dit  "saga avion " épisode 1 : appartement insalubre .
Ce bâtiment, de construction récente ( 1998 ) est une véritable encyclopédie de tout ce qu'il ne faut pas faire en matière de construction immobilière, chose assez aberrante quand on voit qu'il a été réalisé à l'initiative de la BTP-RETRAITE, CNRO, PROBTP qui sont normalement les organismes de référence pour le bâtiment en France ...

Lors de la visite préalable, en faisant l'état des lieux, l'appartement, bien que dans un état déjà assez vétuste nous a semblé "louable" ... (même et surtout les plafonds étaient blancs ... vous comprendrez ce point avec la suite de l'article ...). Deux mois de travaux pour le remettre en état, du sol au plafond, pour des choses indispensables et également pour une décoration et un confort personnel et nous étions dans les lieux.
Quelques mois après nous vîmes apparaître, dans la salle de bains et dans la chambre d'étrange traces le long des arrêtes 'murs/plafonds' qui très rapidement révélèrent des défauts d'étanchéité provenant de la terrasse qui se trouve au dessus ... traces qui ne firent qu'augmenter en taille et longueur, puis se transformer peu à peu en 'cloques' et 'moisissures'.

Après moultes réclamations, par téléphone, lors des réunions propriétaire/locataires, nous avons finit par obtenir le passage d'ingénieurs, de "chefs des travaux", même de l'architecte qui avait conçu ce bâtiment et qui se sont lancé dans des polémiques techniques incroyables. il fut question de 'pont thermique', de fuites, d'étanchéité etc etc ... Finalement, un expert indépendant fut désigné et vint constater les défauts dus à la mauvaise conception de la terrasse au niveau de son étanchéité ayant donc pour conséquence première les infiltrations et de développement de moisissures dans l'appartement ...

Après encore bien des rebondissements, nous avons fini par obtenir le passage d'un ouvrier d'une entreprise indépendante, qui en une journée, avec un travail des plus propres et soignés, a pu 'décaper' et 'gratter' les traces, remettre des bandes anti-humidité et remettre en un blanc correct les plafonds.

" ouf ! " ... avons-nous fait ! ... mais bien trop vite malheureusement.

Quelques temps après les choses ont alors recommencé de plus belle, le froid, l'humidité revenant aux mêmes endroits, les moisissures se reconstituant de nouveau. pour info, plus précisément, pour la salle de bain dans la partie concernant la douche (agréable lorsque l'on veut rester un tant soit peu 'propre' ...), pour la chambre, dans la partie se situant juste au-dessus de la tête du lit (agréable également lorsque l'on veut dormir, notamment l'hiver, avec une 'chape' de froid qui vous tombe sur la tête et une différence de température par rapport à d'autres endroits de la pièce qui peut aller de 7 à 10 degrès ...)

N'oublions pas non plus que d'autres logements étaient ou sont, dans le même cas, logements qui étant normalement réservés à des retraités sont occupés par des gens qui peuvent avoir pour certains plus de 75 ou 80 ans ... avec les problèmes de santé que l'on ne peut éviter à cet âge !!!

Nous voilà donc repartis pour une seconde série de demandes, de réclamations, orales, écrites, qui restent bien sur sans réponse ... sauf quand, signalant que j'allais devoir faire intervenir mon assurance ... hop là, de suite un courrier pour nous proposer une intervention rapide précisant que :
- la durée des travaux serait au minimum de 15 jours (faux plafond suspendu pour cacher tout cela, car rien au niveau de la terrasse)
- obligation de vider totalement les deux pièces concernées.
- obligation de laisser accès à l'appartement aux ouvriers de l'entreprise qui serait mandatée pour les travaux.

- euh ... petit problème que nous avons alors soulevé : vider 2 pièces revenait alors à en condamner au moins une autre, disons plutôt 2 étant donnée la configuration des locaux, ce qui nous rendait un accès quasi impossible à la cuisine et ... ne nous laissait aucun endroit où dormir, ceci pendant un minimum de 15 jours !!!
L'aberration a l'état pur !!!
La réponse fut alors très rapide : sans même que nous ayons prononcé, ni surtout bien sur "écrit" le mot 'refus', juste en ayant fait part de cette remarque nous avons reçu un courrier nous demandant de bien vouloir confirmer notre refus au niveau de ces travaux, ce qui engagerait alors notre responsabilité personnelle (autrement dit, c'est vous qui devrez payer !) pour toutes les suites ou aggravations de cet état.
Mais quels sont donc ces genres de procédés ???
Sachant également que depuis le temps que ce problème n'avait toujours pas été véritablement, ni pris en compte, ni traité  et encore moins résolu, d'autres logements commencent à être atteint ainsi, en plus, que la partie "pignon" du bâtiment, soit l'équivalent de plus de 3 étages qui est et l'est toujours actuellement, en train de jouer le rôle d'une éponge, s'imbibant d'humidité de partout, ce qui va bientôt  donner ... devinez quoi ...

Passons plutôt à la démonstration par l'image ... ce sera plus expressif.
Voici donc la situation à cette époque (juin 2010):
btp retraite avion logement insalubre
dans le coin:
btp retraite avion logement insalubre
de plus près :
btp retraite avion logement insalubre
sympa ! on y distingue même les gouttelettes d'eau ...

Et quand je parlais de "saga", c'en est bien au début ... oui !
Lors d'une dernière réunion, il y a quelques mois, nous avons appris que la " VMC " du bâtiment avait été révisée et réparée, ce qui allait solutionner pas mal de problèmes ( ! ) ... mais chose étrange, cependant habituelle ici : devis déposé + devis accepté = passage d'une entreprise = facturation = paiement sans que JAMAIS  aucun contrôle après travaux ne soit effectué ! par exemple en ce qui concerne cette " VMC ", dans les gaines passant dans les appartements il existent de forts beaux et très jolis trous, au travers desquels on voit le  jour (ce qui avait été signalé ...) mais aucune intervention à ce niveau ... peut-être est-inutile pour son bon fonctionnement ?

J'en ai donc profité pour rappeler 'mon problème' de moisissures et j'ai alors appris à cette occasion qu'une entreprise avait été mandatée pour réparer tous les problèmes de toitures (... une pauvre dame de plus de 75 ans vivant depuis de dizaines de mois avec des bassines dans sons salon pour récupérer les eaux des pluie infiltrées, par exemple ...) et donc que ... ben ... rien !
J'ai vu personnellement, ainsi que d'autres locataires, cette entreprise lors de son intervention : pendant 2 jours sous une pluie diluvienne, 2 ouvriers, à raison de 30 à 45 minutes le matin et l'après-midi ont effectivement 'touché' à quelques chéneaux longeant les bords de toiture, tenté de passer sur la terrasse, mais celle-ci n'a subit aucune modification ... ( mais intervention réalisée = facture=paiement ! ).

Après avoir insisté et insisté de nouveau j'ai eu le plaisir de voir passer, il y a précisément 16 jours ( je ne cite volontairement pas de noms, me contentant d'une initiale pour qu'ils se reconnaissent ), une des collaboratrices de Monsieur D, directeur Régional, Madame M, qui a bien voulu venir se rendre compte, enfin, de l'état de l'appartement, dont voici quelques clichés pris hier:
salle de bains:
btp retraite avion logement insalubre
de plus près:
btp retraite avion logement insalubre
chambre dans un des coins :
btp retraite avion logement insalubre
chambre à la tête du lit:
btp retraite avion logement insalubre
on distingue quand même de belles petites cloques ... manque juste un repère pour en donner une 'échelle' ;)

A son départ, elle m'a bien précisé deux choses :
- pour la terrasse "ça ne passera pas" (la réparation ayant déjà été faite ...)
- pour l'état intérieur du logement, dès son retour à LILLE, elle mandaterait une entreprise pour ces travaux qui devait me joindre directement ... (pour réaliser le même genre de remise en état que ce qui avait déjà été fait précédemment)

Finalement, lundi, étant toujours sans nouvelles, je me suis décidé à téléphoner et pour m'entendre répondre, non pas par elle, car 'occupée', mais par Monsieur C que ces travaux avaient été refusé par un "chef des travaux" au motif que ce n'était pas au propriétaire d'en prendre la charge !!!
A ne plus rien y comprendre, mais rien du tout là ... D'autant plus qu'apparemment il n'était pas prévu que je sois informé de ce refus ...

A près plusieurs contacts téléphonique auprès de services compétents, j'ai donc commencé par avertir mon assurance qui a ouvert et enregistré immédiatement un dossier afin de pouvoir mandater un expert et de pouvoir intervenir au plus vite. (confirmation par fax faite hier, photos envoyées par mail directement au siège)

L'après-midi, j'appelle de nouveau les services de la PROBTP de LILE, pour essayer, sur les conseils de l'assurance de faire un constat à l'amiable, bien sur immédiatement refusé, et Madame M, occupée de nouveau ne pouvant me répondre, j'obtiens une réponse d'une autre collaboratrice, Madame M(pas la même ...) qui me répond "mais laissez faire tout, vous vous débrouillerez bien pendant 15 jours, même pour dormir en camping quelque part dans l'appartement ...."
Là ce fut vraiment la goutte d'eau qui a fait débordé le vase !!!  Venant de gens qui semblent appartenir à une sorte de "services sociaux" ....

Je reprends ici maintenant quelques termes auxquels je tiens particulièrement :

- Nous ne pouvons actuellement quasiment pas prendre de douche sans être exposés à  ces moisissures ni au froid que nous ressentons obligatoirement ; dans la chambre, au coucher, la situation est quasi identique, une ‘chappe’ de froid humide nous tombant directement sur la tête avec des différences de température dans la pièce presqu’incroyable, pièce dont la configuration ne nous permet pas d’en modifier l’aménagement.

- Je tiens à vous repréciser également que ma  compagne et moi-même pouvons même être « classés », selon le ‘Grenelle de l’environnement’ comme « personnes à risques » : j’ai actuellement des problèmes de santé, tant au niveau respiratoire que rhumatismal, ma compagne elle étant encore plus atteinte au niveau de l’arthrose, choses totalement incompatibles avec cette situation « humide et froide » dont nous ne parvenons pas seuls à trouver une solution face au mutisme volontaire d’un organisme qui ne veut pas réagir …

Les autres actions entreprises :

- envoi d'une lettre au Médiateur de  la PROBTP, au siège social de Paris (bon, ben oui mais ... si le directeur Régional lui-même n'est pas capable d'assumer une telle décison alors qu'il est bien au fait du problème ... ?)

- une information pour demande de suivi (qui sera le second courrier pour ce problème) à la Direction de la Construction et de l’équipement de la PRO-BTP.

- une prise en compte du problème et l'ouverture d'un dossier de contentieux auprès des services de la DDCS d'ARRAS

- une intervention de Monsieur le Médiateur de la République qui hésitera à "rappeler" directement les droits au propiétaire ou à passer directement au Tribunal d'Instance d'ARRAS ou de LENS.

- un rappel des textes officiels de la DRILL, suite du Grenelle de l'environnement, notamment au niveau de l'hygiène de vie dans les bâtiments à usage locatif.

Il y a des moments comme ça où l'on en peut faire autrement, face au laxisme, à l'inaction, à l'incapacité, à la lenteur, à l'ignorance, à l'incapabilité ( ... et bien d'autres termes encore ) de certains organismes ou de certaines personnes, que d'agir en se servant des arguments, des textes et des lois qui existent ... personnellement je trouve cela déplorable, mais face à une telle situation ... que faire d'autre ?

-- Si vous cherchez un logement de ce genre, ici ou ailleurs en France,méfiez-vous donc !
-- Si vous désirez quelque renseignement que ce soit, n'hésitez pas.
-- Si vous avez des choses à ajouter faîtes-le ci-dessous.
-- Si vous faîtes partie des gens qui pourraient se sentir concernés, sachez que tout le monde à un droit de réponse ici.

Je remercie vivement ce blog de m'avoir ouvert ses portes et créé un compte, à la fois pour y mettre ceci, pour répondre à ceux qui le désireront, pour vous tenir informés des suites de cette "saga", mais également, puisque l'occasion m'en est donnée, pour vous faire connaître également d'autres problèmes, parfois assez 'croustillants' (mais souvent au second degré, ou humour noir ...) sur la vie de cette résidence " BTP-RETRAITE à AVION "

Il y a des gens biens partout, malheureusement, comme le noir et le blanc, leurs contraires existent eux aussi ...

Quand le bâtiment va, tout va ! ... mais ici c'est la grosse inquiétude à avoir ...

merci encore
bg

Tous les articles de ce blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

3 commentaires

#1  - boumandil henri a dit :

J'ai imprimé cette histoire pour la lire à tête reposée. Je suis surpris que nous soyons informé aussi tardivement et du comportement des responsables de PROBTP.
BOUMANDIL

Répondre
#2  - référencement a dit :

@boumandil henri : bonjour, je ne pense pas qu'il y ait beaucoup à être surpris car d'après ce que j'ai compris ... les informations sont soit disant "traitées en temps réel" et donc "enterrées" aussi vite !

Répondre
#3  - btp retraite a dit :

après x années de réclamation, après x années de conflit, après x interventions ... quelques travaux ont enfin été effectués en novembre 2012 ... pour débuter ensuite 2013 avec une ... panne de chauffage totale non encore résolue !!!
au top quand même !

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ztaff ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.