Accueil - liens utiles - un Internet libre et ouvert pour un monde libre et ouvert

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

un Internet libre et ouvert pour un monde libre et ouvert

" we are the web, take action ", une promotion, une pétition, un cri, propulsés par Google himself pour pouvoir conserver " un Internet libre et ouvert pour un monde libre et ouvert ", suite à la décision de certains gouvernements qui ont l'intention de profiter d'une rencontre à huis clos en décembre prochain pour réguler Internet et accroître la censure sur le web !
Non seulement cette action est devenue quasi urgente et impérative, mais déjà, quelques jours après le lancement de ces quelques pages de pétitions des centaines de milliers, des millions de signatures sont déjà arrivées en ligne ...
we are the web, by Google
we are the web, by Google
Google approuve, Google soutien et donc lance ce mouvement de réaction qui se veux mondial, qui devrait être d'ailleurs relayé bien plus par tous les sites d'informations !!!
Même si déjà des doutes sur cette pétition circulent, parmi les envieux, on ne peut pas risquer de laisser faire de telles choses ...

Tout cela parce que sous prétexte de finaliser (il en serait grand temps !!!) un traité datant de 1988 relatif à la mondilisation des télécommunications, l'ONU, ou plutôt une de ses 'agneces', l'UIT décident de se réunir à Dubai pour mettre à jour des données de temps déjà révolus mais avec la participation de pays tels que la Chine ou la Russie dont on sait très bien quelles sont leurs visées au niveau de l'Internet ^^ .
Si 'revoir' veut signifier mettre en place des clauses pour valider des choses telles que ...'internet à 3 vitesses', 'censure', 'bloquage', 'interdiction' ...


Le 'pourquoi' de cette action, déjà devenue plus que mondiale (dixit Google ) :
( https://www.google.com/takeaction/ )
Un Internet libre et ouvert pour un monde libre et ouvert
Internet est un outil universel : chacun de nous peut l'utiliser pour s'exprimer, créer, apprendre et partager. Personne ne le contrôle : aucune organisation, aucun individu, ni aucun gouvernement. Internet connecte le monde entier : aujourd'hui, on compte plus de deux milliards d'internautes (près d'un tiers des habitants de la planète). 
Tous les gouvernements ne sont pas favorables à un Internet libre et ouvert
La liberté sur Internet recule de jour en jour. Quarante-deux pays filtrent et censurent les contenus. Au cours des deux dernières années, des gouvernements ont adopté dix-neuf nouvelles lois menaçant la liberté d'expression en ligne.
Certains espèrent imposer une réglementation d'Internet lors d'une réunion à huis clos en décembre prochain 
L'Union internationale des télécommunications (UIT) va réunir des régulateurs du monde entier en vue de renégocier un traité sur les télécommunications en vigueur depuis plusieurs décennies.
Les modifications du traité proposées risquent de menacer l'innovation et d'accroître la censure
Certaines propositions pourraient permettre aux gouvernements de censurer des propos légitimes, voire d'interrompre l'accès à Internet.
D'autres visent à imposer à des services tels que YouTube, Facebook et Skype de nouvelles taxes pour pouvoir atteindre des utilisateurs à l'étranger. Cela pourrait limiter l'accès à l'information, en particulier dans les pays émergents. 
L'UIT n'est pas le cadre adéquat pour prendre des décisions sur l'avenir d'Internet
À l'UIT, seuls les gouvernements disposent d'un droit de vote, y compris ceux qui sont opposés à un Internet libre et ouvert.  Les ingénieurs, les entreprises et les personnes qui construisent et utilisent le Web n'ont pas voix au chapitre.
De plus, l'UIT débat en secret. Les propositions formulées pour le traité ainsi que les réunions sont confidentielles.
La politique relative à Internet doit être à son image : ouverte et participative 
Les gouvernements ne doivent pas décider seuls de l'avenir d'Internet. Les milliards de personnes qui utilisent le Web ainsi que les experts qui le conçoivent et le font vivre devraient également pouvoir participer aux discussions.
Au Forum sur la gouvernance de l'Internet, par exemple, chacun peut assister et prendre part aux discussions : le représentant d'un État aura le même poids qu'un individu.
Les internautes du monde entier se mobilisent au nom de la liberté
Des utilisateurs, des experts et des organisations des quatre coins de la planète sont opposés à la régulation d'Internet par les gouvernements via l'UIT.


Des millions de gens ont déjà été sensibilisés à cette question, mais les réactions restent cependant encore bien trop faible vis-àvis de la puissance du pouvoir, de la politique, de l'argent, alors n'hésitez pas à relayer l'information, n'hésitez pas à faire entendre votre voix et à vous signaler sur ce site ;)
les gouttes d'eau finissent toujours par arriver dans un grand fleuve ...

Vous pouvez également, d'un simple clic sur la vignette ci-dessous, découvrir en image le résumé, graphiquement très bien réalisé en passant, et voir un peu ce que cela donne ;)
we-are-the-web
Tous les articles de blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

1 commentaire

#1  - petite annonce rémunérée a dit :

Le gouvernement met le nez dedans car il y a beaucoup d'argent en jeux, mais internet est incontrôlable....

Internet est encore notre dernière bouffée d’oxygène, laissez nous !

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot zoafr ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.