Accueil - Actualités du Net - Hiroshima se souvient du bombardement atomique du 6 août 1945

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Hiroshima se souvient du bombardement atomique du 6 août 1945

HIROSHIMA : Quand un pays se souvient, quand un pays profite de la médiatisation via les Jeux Olympiques, cela donne ce que nous venons d’entendre au Japon : un premier ministre qui parle du traité mondial anti-nucléaire et un maire qui le supplie de tout faire pour que ce qui est arrivé une fois n'arrive plus jamais dans le Monde entier.
L'horreur est insupportable !
Une invention qui a créé l'horreur, une chose que l'on ne voudrait plus jamais revoir, mais l'homme sera-t-il assez sage ???

Hiroshima se souvient du bombardement atomique et met en garde contre une "menace d'anéantissement total" .

Même encore à notre époque actuelle, en 2021, les traces de ce terrible événement marque toute l'histoire du Japon au travers de celle de la ville d'Hiroshima.
De nombreux survivants des bombardements souffrent de blessures et de maladies durables liées aux bombes et à l'exposition aux radiations, et sont confrontés à la discrimination dans la société japonaise.
apocalypse
apocalypse : pour ne plus jamais voir cela !
Le gouvernement a commencé à soutenir médicalement les survivants certifiés en 1968 après plus de 20 ans d'efforts de la part des hibakusha.
En mars, 127 755 survivants, dont l' âge moyen est maintenant de près de 84 ans , sont certifiés hibakusha et éligibles à l'aide médicale du gouvernement, selon le ministère de la Santé et du Bien-être.
Suga a annoncé le mois dernier que les prestations médicales seraient étendues à 84 survivants d'Hiroshima qui s'étaient vu refuser de l'aide parce qu'ils se trouvaient en dehors des limites fixées par le gouvernement. Les victimes ont été exposées à la « pluie noire » radioactive qui est tombée sur la ville après le bombardement et ont mené une longue bataille juridique pour que leurs problèmes de santé soient reconnus.

Le Japon se souvient et implore le Monde entier.

Le maire de la ville Kasumi Matsui a exhorté le gouvernement du premier ministre Suga à élargir son soutien pour atteindre tous ceux qui souffrent encore des effets physiques et émotionnels des radiations, y compris les survivants de la pluie noire qui ne faisaient pas partie du procès.
La cérémonie de jeudi au parc commémoratif de la paix d'Hiroshima a été considérablement réduite en raison de la pandémie de COVID-19 et a également été éclipsée par les Jeux olympiques de Tokyo, où même la télévision nationale NHK est rapidement passée aux Jeux après les principaux discours.

Le Traité mondial sur l'interdiction des armes nucléaires.

Le Traité mondial sur l'interdiction des armes nucléaires est entré en vigueur en janvier après des années d'efforts civils rejoints par les survivants des bombardements. Mais alors que plus de 50 pays l'ont ratifié, le traité manque notamment des États-Unis et d'autres puissances nucléaires ainsi que du Japon, qui s'est appuyé sur le parapluie nucléaire américain pour sa défense depuis la fin de la guerre.
Cette image prise avec une vitesse d'obturation lente le 2 octobre 2019 et fournie par l'US Air Force montre un lancement d'essai de missile balistique intercontinental Minuteman 3 non armé à la base aérienne de Vandenberg, en Californie. Le Pentagone a augmenté à 95,8 milliards de dollars le coût estimé de déployer une nouvelle flotte de missiles nucléaires terrestres pour remplacer le Minuteman 3 (Staff Sgt. JT Armstrong/US Air Force via AP)
Matsui a renouvelé sa demande que son propre gouvernement signe et ratifie « immédiatement » le traité et se joigne à la discussion, pour être à la hauteur du souhait longtemps caressé des survivants des bombardements atomiques, connus sous le nom d'hibakusha . Il a également exigé que le Japon fournisse une médiation productive entre les États nucléaires et non nucléaires.
Le Premier ministre Yoshihide Suga, qui a assisté à la cérémonie à Hiroshima, n'a pas mentionné le traité et a plutôt souligné la nécessité d'une approche plus « réaliste » pour rapprocher les États dotés d'armes nucléaires et non nucléaires et en renforçant le TNP. Plus tard, lors d'une conférence de presse, Suga a déclaré qu'il n'avait pas l'intention de signer le traité.
"Le traité manque de soutien non seulement des États dotés d'armes nucléaires, y compris les États-Unis, mais aussi de nombreux pays qui ne possèdent pas d'armes nucléaires", a déclaré Suga. "Ce qui est approprié, c'est de chercher un passage pour promouvoir de manière réaliste le désarmement nucléaire."
Suga s'est également excusé d'avoir sauté par inadvertance des parties de son discours, y compris un engagement à poursuivre les efforts pour parvenir à un monde sans nucléaire en tant que chef du seul pays au monde à avoir subi des attaques atomiques et à être pleinement conscient de leur cruauté.
Tous les articles de ce blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot spj2 ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.