Accueil - Actualités du Net - La Bombe Atomique : bombe A ou bombe H ?

Partagez avec vos amis ... :)

La Bombe Atomique : bombe A ou bombe H ?

Après avoir vu la naissance de la première bombe atomique, en regardant le récent film relatant la vie de J. Robert Oppenheimer, il me reste de grosses interrogation au sujet de la bombe atomique ... On en parle tout au long du film, normal puisque ce fut la ' vie ' du physicien américain, on évoque également des termes différents comme " Bombe A " et " Bombe H ".
Là où la Science cherche et finit par trouver, on ne crie parfois pas toujours 'victoire' car si le travail de certains génies est toujours une réelle avancée pour tous, le Monde redoute désormais les découvertes qui pourraient mener à sa totale destruction ...
C'est le cas très précis de la Bombe Atomique, A ou H, ou encore d'autres variantes peu connues ...
Bombe Atomique
Bombe Atomique : une invention humaine !

Alors est-ce la même chose ou y-a-t-il une différence ?

En résumé, la bombe larguée sur Hiroshima, Little Boy (0,015 Mégatonnes), était une bombe A par insertion, celle de Nagasaki une bombe A par implosion que l'on a appelée ' Fat Man '. La bombe H, communément appelée « bombe thermonucléaire » tire son énergie de la fusion de noyaux légers. La bombe H est une bombe à trois étages fission-fusion-fission.
Et ... ce n'est pas tout, car il existe désormais encore quelques types de bombes dans cet arsenal de la Mort : trois autres bombes qualifiées de 3 mineures à savoir: la " bombe N ", la salée ( une de ses variantes dont la mort est assurée par les retombées radioactives ) et la sucrée ( une bombe dite ' sale ' qui est fabriquée à partir d'une bombe normale à laquelle sont ajoutés des composants hautement radioactifs). Si les noms sont exotiques, ils désignent une réalité bien moins amusante ...

Quel est le fonctionnement de la bombe A ?

Bombe à fission, bombe atomique ou bombe nucléaire : tous ces termes désignent la même chose. Elle fonctionne sur le principe de la radioactivité naturelle alpha, un phénomène produit par la désintégration d’un noyau qui va expulser une particule alpha. Pour faire simple, un noyau éjecte spontanément un morceau de lui-même. Dans le cadre de la bombe A, ce phénomène va être provoqué pour générer une explosion.
Le principe est simple : on prend un élément particulièrement instable (souvent de l’uranium 235 ou du plutonium 239, ce que l’on appelle de la matière fissible) et on provoque une réaction en chaîne. Deux cas de figure se présentent. Soit on projette deux blocs de matière fissible l’un contre l’autre (ou en envoyant un explosif « ordinaire » sur le bloc radioactif principal). Ce type de construction de bombes est qualifié d’assemblage par insertion.
Bombe A
Bombe A : assemblage par insertion
Soit on dispose l’élément radioactif en boule dans une sphère creuse, on augmente la pression et l’augmentation de la densité qui en découle génère un état supercritique, entraînant une explosion. C'est un assemblage par implosion.
Bombe A assemblage pour implosion
Bombe A assemblage pour implosion : un état critique qui entraîne l'explosion

Quel est le fonctionnement de la bombe H ?

Là encore, de nombreux noms servent à désigner la bombe H : bombe à hydrogène, bombe à fusion, bombe thermonucléaire… Au final, elle n’est qu’une version améliorée de son aînée. S’il en existe des variantes, l’assemblage « classique » est basé sur un montage de deux étages le premier étage sert à « allumer » la bombe, c’est souvent une bombe nucléaire à fission. Elle permet de provoquer la réaction du deuxième étage, celui de la fusion.
Bombe H
Bombe H : réaction en chaïne
La fusion nucléaire est un phénomène à part qui nécessite des conditions de températures et de pression très difficiles à atteindre (d’où l’usage de la bombe A pour lancer la machine). Ces conditions physiques donnent à ce modèle de bombe le terme de « thermonucléaire ». Malgré la complexité de la réaction, elle est plus rapide (de 500 nanosecondes) que celle de la fission. Elle est aussi bien plus puissante : la bombe H la plus redoutable jamais testée, la russe Tsar-Bomba, avait généré une explosion de 2 ,1 × 10^17 Joules. Pour rendre ce chiffre plus parlant, c’est l’équivalent de 100 millions d’iPhones qui auraient accumulés l’énergie qu’ils consomment en un an (361 kiloWatt-heure) et la relâcheraient en même temps. Une puissance sans commune mesure sur Terre qui raserait aisément une grande ville et sa banlieue.

Quels sont les pays qui possèdent la bombe atomique ?

Selon les informations actuellement disponibles, les pays qui sont connus pour posséder des armes nucléaires sont les suivants :
- États-Unis
- Russie
- Chine
- France
- Royaume-Uni
- Inde
- Pakistan
- Corée du Nord
Israël, ainsi que quelques autres pays, sont également soupçonnés de posséder des armes nucléaires, bien que leurs gouvernements respectifs ne confirment ni ne nient officiellement cette information. Mais ... bien que dans le secret, dans ce domaine, tout évolue à grande vitesse ...

Que risque-t-il de se passer en cas de guerre atomique ?

Une "petite" guerre atomique, où des armes nucléaires sont utilisées, aurait des conséquences catastrophiques sur une échelle mondiale. Voici quelques-unes des conséquences possibles :
* Destruction massive : Les explosions nucléaires entraîneraient une destruction immédiate des zones touchées, avec des pertes humaines et matérielles extrêmement élevées.
* Radiations : Les retombées radioactives des explosions nucléaires contamineraient l'air, l'eau et le sol, entraînant des radiations à long terme. Cela aurait des effets dévastateurs sur la santé humaine, causant des maladies, des mutations génétiques et des décès.
* Effet de l'hiver nucléaire : Les incendies résultant des explosions pourraient injecter d'importantes quantités de suie dans l'atmosphère, provoquant un refroidissement mondial. Cela pourrait entraîner des conditions similaires à un hiver nucléaire, affectant le climat, l'agriculture et l'écosystème.
* Impact économique mondial : Une guerre atomique aurait des répercussions économiques mondiales majeures. Les perturbations dans les échanges internationaux, la destruction d'infrastructures et la perte de vies humaines auraient des conséquences durables.
* Effets psychologiques : Une guerre nucléaire aurait un impact psychologique dévastateur sur les survivants, avec des traumatismes émotionnels profonds et des problèmes de santé mentale généralisés.
*** Risque de conflit nucléaire global : Une escalade pourrait conduire à une guerre nucléaire à grande échelle impliquant plusieurs pays, augmentant ainsi les conséquences dramatiques.
explosion nucléaire
explosion nucléaire : totalement dévastatrice !!!
Et SI cette 'petite' guerre tellement dévastatrice devenait 'grande' nous verrions très certainement ... LA FIN DU MONDE !

Une guerre généralisée aurait largement de quoi détruire la Planète et éradiquer l'Humanité.

Il est important de souligner que l'utilisation d'armes nucléaires est généralement considérée comme une menace sérieuse pour l'humanité, et des efforts sont déployés à l'échelle mondiale pour prévenir de tels scénarios.
Les armes nucléaires sont réglementées par des traités internationaux tels que le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) dans le but de prévenir leur prolifération et de favoriser le désarmement nucléaire.
Mais tout ceci n'est malheureusement que " POLITIQUE " et ne garantit nullement le geste fou d'un être malade et irresponsable ....
petit article qui de 'apprendre' nous conduite à 'réfléchir' ...
Tous les articles de ce blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot tgpl6 ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.