Accueil - Personnages célèbres - Honinbo Shusaku: maître du jeu de go

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Honinbo Shusaku: maître du jeu de go

A l'honneur aujourd'hui, Honinbo Shusaku, l'un des meilleurs joueurs du fameux du jeu de go, apparaît en page d'accueil du moteur de recherche Google, avec un doodle du jour bien expressif, animé et illustré. Le 6 juin 2014, alors que toute la France, l'Europe, la Monde entier, ne parlent que du 70ème anniversaire du " D-Day ", Google nous surprend en le zappant totalement et nous présente un personnage totalement surprenant et inattendu.

Honinbo Shusaku.

Honinbo Shusaku, de son vrai nom ' Kuwabara Torajirō ' est un japonais, né le 6 juin 1829 et décédé le 10 août 1862.
Il est considéré comme l'un des tous meilleurs joueurs du fameux " Jeu de Go " ayant jamais existé. A l'instar des maîtres d'échecs, il a fait très longtemps référence pour tous les passionnés et pratiquants de ce sport cérébral, qui ont passé de longs moments à étudier certaines parties qu'il disputa.
Au japon il existe des joueurs professionnels de Jeu de Go, et tous doivent en apprendre et les bases et les techniques, incontournablement en passant par l'étude des parties disputées par le ' maître Kuwabara Torajirō '.
L'une de ses parties dont le titre, traduit, donne ceci : ' le coup qui fait rougir les oreilles ' est connue de par le Monde entier pour sa créativité et sa complexité.
Honinbo Shusaku, a été l'un des trois seuls joueurs au monde à porter le titre de " Kisei " qui signifie littéralement " Saint du Go '.
Honinbo Shusaku
Honinbo Shusaku : fiche Google.

Le Jeu de Go.

Originaire de Chine, le Jeu de Go consiste, pour les deux adversaires, à placer tour à tour, sur un 'tablier' des pierres noires ou blanches.
Il s'agit de réussir à contrôler le plan du jeu en construisant des 'territoires', des 'camps'. Chaque pierre posée représente un soldat et lorsque les soldats d'une couleur donnée sont encerclés ils sont alors 'prisonniers'.

A la fin de la partie, les pierres restantes et impossibles à prendre, délimitant les territoires servent à faire les comptes. Un point par intersection libre dans chaque territoire, un point pour chaque prisonnier fait, et après décompte le joueur ayant ainsi le plus de point est déclaré vainqueur.
Plus facile à dire qu'à comprendre, encore moins à y jouer !
Un article vous en explique les grandes bases et principes: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_de_go .
Le jeu de Go a ensuite fortement évolué; ce jeu de stratégie s'est répandu un peu partout dans le Monde au fil du temps.
Des règles plus précises et certaines contraintes, sont apparues peu à peu avec le développement du 'matériel' de jeu et surtout l'apparition de tournois et de joueurs professionnels.
Les grands champions actuels sont le plus souvent d'origine chinoise ou japonaise.

S'il s'agit bien d'un jeu de stratégie, sa trop grande "apparente facilité" en surprend très vite les débutants. Même pour son adaptation en informatique, les codeurs ont dû déployer des ressources de calcul incroyables et pas toujours fiables à 100%.
De nombreux chercheurs en ' intelligence artificielle ' considèrent même le jeu de go comme supérieur au jeu d'échecs ...

Le doodle du jour.

C'est donc finalement à la fois Honinbo Shusaku, le personnage en lui même, mais également ce jeu plus que surprenant qu'est le Jeu de Go que Google essaie de nous faire découvrir et connaître par le biais du Doodle du jour.
Le jeu de Go
Le jeu de Go : doodle du jour .
Un Doodle au graphisme épuré, comme très souvent, dans lequel la seconde lettre 'G' s'efface pour laisser place au maître, ou à l'élève, assis devant un " Goban " sur lequel se déplacent, gif animé oblige, les pierre blanches et noires du jeu qui ne fait que débuter ...
Maîtrise et patience de la stratégie ...
Tous les articles de blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

3 commentaires

#1  - paysages de France a dit :

La super GROSSE ERREUR de Google : à peine quelques heures après avoir mis son 'doodle' en ligne, relayé déjà par quelques sites, le doodle du jour disparaît pour laisser place à ... presque rien, juste une petite annotation, en-dessous du logo habituel du moteur de recherche qui nous note " Commémoration du D-Day : revivez l'Histoire au travers d'archives et de témoignages " avec un lien cliquable pour nous faire arriver sur : http://www.google.com/culturalinstitute/collection/m%C3%A9morial-de-caen?hl=fr et visiter des archives du D-day ainsi que le mémorial de Caen ...
Zont fait là une vraie belle bourde chez GG, non ???
Dommage quand même de louper un tel événement dont on ne parle finalement qu'un tout petit peu dans cet article ^^
Un vrai doodle du jour pour le 8 mai, pour ses 70 ans du D-Day aurait été plus que le bienvenu, mais comment penser à tout ??? même chez Google cela semble trop demander, ou est-ce volontaire ...
Un lien à visiter quand même :)
@+

Répondre
#2  - référencement a dit :

@paysages de France :hé puis, c'est ainsi ;) Et du coup, ce doodle sera peut-être un " doodle de collection", sait-on jamais avec le peu de gens qui pourront l'avoir 'aperçu', mais il est bien vrai que le D-Day mértait quand même un peu plus !!!

Répondre
#3  - observateur a dit :

C'est bien vrai que le doodle consacré à Honinbo Susaku a disparu de la version française du moteur recherche Google dans la matinée mais continué d'être diffusé ailleurs dans le monde ... certainement à cause du D-Day qui monopolise tous les médias français, entre autres actuellement, mais au moins vous vous l'avez vu ... passer ...

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot zomvaw ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.