Accueil - Google Yahoo Bing et autres - Yahoo a enfin signé avec Microsoft.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Yahoo a enfin signé avec Microsoft.

Après 18 mois d'attente, alors qu'il aurait pu se vendre au prix fort dès le départ, le portail Internet se trouve aujourd'hui dépossédé de son outil principal : il va sous-traiter au géant des logiciels ses prestations de moteur de recherche.

L'accord conclu avec Microsoft va sans doute gonfler les marges de Yahoo!. Le portail Internet percevra 88 % du chiffre d'affaires lié aux requêtes traitées par la firme créée par Bill Gates. Yahoo! peut faire de belles économies, que ce soit sur les effectifs des ingénieurs ou sur le nombre des serveurs. Il évoque un gain de 500 millions de dollars par an (353,6 millions d'euros) sur le résultat opérationnel et de 200 millions de dollars sur les investissements.

Mais la contrepartie est énorme. Microsoft a mis la main sur le flux de requêtes que Yahoo! a su créer, et qui constituait à l'origine son plus bel atout. Microsoft, ou qui que ce soit d'autre, n'a plus aucun intérêt à racheter le reste de l'entreprise. La signature ne vaut même pas au portail Internet le bénéfice d'une belle prime en liquide. Ses actionnaires ont manifesté leur colère. L'action a reculé de 12 %.

On ne peut pas dire que Yahoo! s'est taillé la part du lion, mais il faut reconnaître que sa patronne, Carol Bartz, n'avait pas le choix. Elle a été nommée à la tête de l'entreprise en janvier, alors que Microsoft avait renoncé à acquérir le portail. En outre, la domination de Google, qui tient sous sa coupe les deux tiers du marché mondial des requêtes sur Internet, ne pouvait que la mettre en position de faiblesse dans les négociations. Sous-traiter le moteur de recherche est peut-être la seule façon de maintenir la rentabilité de l'affaire.

Que reste-t-il à Yahoo ? L'accord ne concerne pas ses activités de messagerie. En les développant, le portail pourrait vendre davantage de bannières publicitaires et augmenter le chiffre d'affaires associé aux requêtes que Microsoft lui concède.

source : Le Monde.fr

Tous les articles de blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .
à voir également :

1 commentaire

#1  - avion-f16 a dit :

Si leur but est de faire tomber Google, je ne pense pas qu'ils iront loin. C'est comme deux fourmis qui s'associent pour détruire une montagne.

Répondre

Fil RSS des commentaires de cet article

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot favrh ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.