Accueil - Personnages célèbres - Jean Bouin : le suprême repos d'un athlète

Partagez avec vos amis ... :)

Jean Bouin : le suprême repos d'un athlète

Alexandre François Étienne Jean Bouin, né le 21 décembre 1888 à Marseille et mort pour la France le 29 septembre 1914 à Xivray dans la Meuse, est un athlète français spécialiste de la course de fond.
D’abord inhumé au château de Bouconville-sur-Madt, ses cendres furent ensuite rapatriées à Marseille en 1922 et reposent depuis au cimetière Saint-Pierre... Outre une médaille d’argent aux Jeux olympiques d’été de 1912 sur 5 000 mètres, il a gagné trois fois de suite le Cross des nations, considéré alors comme le championnat du monde de la discipline. Il a également été le détenteur de sept records du monde sur différentes distances et durées.
De nombreuses enceintes sportives portent son nom en France.
Jean Bouin a laissé une empreinte indélébile dans le monde du sport, et son nom est associé à la passion et à l’excellence athlétique.

Jean Bouin : un Athlète Français avant tout !

Jean Bouin, un nom qui résonne avec force dans l'histoire du sport français.
Né le 21 décembre 1888 à Marseille, Jean Bouin s'est illustré comme l'un des athlètes les plus remarquables de son époque, spécialisé dans les courses de fond.
Sa carrière, bien que tragiquement écourtée par la Première Guerre mondiale, a laissé une empreinte indélébile dans le monde de l'athlétisme.
Dès ses jeunes années, Jean Bouin a montré un talent exceptionnel pour l'athlétisme, se lançant dans la pratique après avoir été inspiré par les coureurs de marathon qu'il observait au parc Borély. Il a rapidement gravi les échelons, devenant un membre éminent du Club Athlétique de l'école de l'industrie, puis du Phocée Club de Marseille, et enfin du Club Athlétique de la Société générale de Paris.
Ses performances étaient stupéfiantes. Il a établi plusieurs records du monde, notamment sur 10 000 mètres, 3 miles, 6 miles, demi-heure, 15 000 mètres, 11 miles, et 1 heure, marquant ainsi l'histoire de l'athlétisme avec ses prouesses. Aux Jeux olympiques d'été de 1912, il a remporté la médaille d'argent sur 5 000 mètres, et il a triomphé trois fois de suite au Cross des nations, considéré à l'époque comme le championnat du monde de la discipline.
MAIS ... la GUERRE !
La guerre a cependant mis fin à sa carrière prometteuse. Jean Bouin est tombé pour la France le 29 septembre 1914 à Xivray-et-Marvoisin, à l'âge de 25 ans, laissant derrière lui un héritage sportif monumental.
légende
légende : une tombe sur le champ de bataille
 Son nom perdure à travers les stades, les rues et les compétitions qui portent son nom, un hommage à son talent et à son dévouement pour le sport.
Entré dans la légende comme le symbole de la passion et de l'excellence.
La vie de Jean Bouin est une source d'inspiration, un rappel de la fragilité de l'existence et de l'importance de poursuivre ses passions avec ardeur. Il a vécu brièvement, mais son esprit combatif et sa détermination continuent d'influencer les athlètes et les passionnés de sport à travers le monde. Jean Bouin reste un héros français, un athlète légendaire dont la mémoire est célébrée bien au-delà des frontières de son Marseille natal.

Jean Bouin : un athlète mort pour la France !

Jean Bouin reste dans les mémoires comme l'un des athlètes français les plus brillants de l'histoire, non seulement pour ses records impressionnants mais aussi pour son ultime sacrifice. Né à Marseille, sa passion pour la course de fond l'a propulsé sur la scène mondiale, où il a établi de nombreux records et a remporté des médailles. Cependant, c'est son engagement en tant que soldat durant la Première Guerre mondiale qui a marqué les esprits de manière indélébile.
Enrôlé dans l'infanterie, Jean Bouin a servi son pays avec le même dévouement et la même ardeur qu'il mettait dans ses courses. Le 29 septembre 1914, à l'âge de 25 ans, il est tombé au champ d'honneur à Xivray-et-Marvoisin, donnant sa vie pour la France. Ce geste héroïque a transformé Bouin en un symbole de courage et de patriotisme, un modèle pour tous les sportifs et les citoyens français.
Le suprême repos d'un athlète
Le suprême repos d'un athlète : les adieux à Jean Bouin !
La disparition de Jean Bouin a été une perte tragique pour le monde du sport et pour la nation. Son nom a été immortalisé à travers divers hommages, tels que des stades et des compétitions portant son nom, rappelant à tous son héritage sportif et son sacrifice ultime. La mémoire de Jean Bouin continue de vivre, inspirant les nouvelles générations à poursuivre leurs rêves avec passion et à servir leur pays avec honneur.

La Mort du Sergent Jean Bouin sur le champ de bataille.

La mort de Jean Bouin sur le champ de bataille est un événement qui a profondément marqué l'histoire du sport français et la mémoire collective nationale. Sergent au 163e régiment d'infanterie, Jean Bouin a été fauché en pleine jeunesse, à l'âge de 25 ans, lors des combats de la Première Guerre mondiale, le 29 septembre 1914 à Xivray-et-Marvoisin.
Ses camarades de combats lui donnèrent une première sépulture, directement dans la terre où il est tombé.
Sur une photographie, parue dans le Journal ' Le Pays de France ', environ un an plus tard, on les voit poser devant sa tombe.
Le titre de la publication : " Le suprême repos d'un athlète ".
La mention portée dans un cœur sur la croix : " Jean BOUIN MORT AU CHAMP D'HONNEUR ".
La légende apposée sous cette photo :
" Il y a un an, le prestigieux coureur à pied, Jean BOUIN, qui détenait le record du monde de l'heure, était tué au cours d'une attaque à la baïonnette; son corps a été déposé sur le champ de bataille dans une tombe que ses camarades ont pieusement garnie de fleurs et de couronnes. Jean Bouin était un brave cœur qui avait voulu faire son devoir, tout son devoir pour la patrie. "

Où est désormais enterré le corps de Jean Bouin ?

Après avoir rendu l'ultime sacrifice sur le champ de bataille durant la Première Guerre mondiale, le corps de Jean Bouin a d'abord été inhumé au château de Bouconville-sur-Madt. En 1922, ses cendres ont été rapatriées à Marseille, la ville qui l'a vu naître et grandir en tant qu'athlète. Aujourd'hui, Jean Bouin repose au cimetière Saint-Pierre de Marseille, où son souvenir et son héritage continuent d'être honorés.
Les records époustouflants de l'athlète Jean Bouin

Jean Bouin, un athlète français exceptionnel, a établi des records qui ont marqué l'histoire de l'athlétisme.

Voici une liste de ses accomplissements les plus remarquables :
1. Record du monde du 10 000 mètres : En 1911, Jean Bouin a établi un record du monde sur cette distance avec un temps de 30 minutes et 58 secondes, un record qui a résisté pendant plus d'une décennie.
2. Record du monde sur 3 miles : Bouin a également établi un record du monde sur la distance de 3 miles, démontrant sa polyvalence et son endurance exceptionnelles.
3. Record du monde sur 6 miles : Prouvant sa maîtrise des courses de longue distance, il a aussi détenu le record du monde sur 6 miles.
4. Record du monde de la demi-heure : Un autre exploit impressionnant de Bouin fut d'établir le record du monde pour la distance la plus longue parcourue en une demi-heure.
5. Record du monde du 15 000 mètres : Il a continué à repousser les limites en établissant le record du monde du 15 000 mètres.
6. Record du monde sur 11 miles : Jean Bouin a également détenu le record du monde sur la distance de 11 miles, témoignant de sa capacité à maintenir une vitesse soutenue sur de très longues distances.
7. Record du monde de l'heure : Peut-être l'un de ses records les plus impressionnants fut celui de la distance parcourue en une heure, où il a établi un record mondial avec 19 021 mètres (11 miles, 1 454 yards) en 1913.
Jean Bouin
Jean Bouin : un athlète français de très haut niveau.
Ces records ne sont que quelques exemples des incroyables performances de Jean Bouin, qui restent une source d'inspiration pour les coureurs et les sportifs du monde entier. Son héritage perdure, et son nom est synonyme de détermination et d'excellence dans le sport.

   #remember ...
Tous les articles de ce blog, ainsi que leur contenu, comme indiqué en page index du site principal, sont mis à disposition sous les termes de la licence Creative Commons. Vous pouvez le copier, distribuer et modifier tant que cette note apparaît clairement. " source: longuetraine.fr - Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'Identique 3.0 France ", ainsi qu'un lien vers la source .

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot rdu06sk ?

Pour laisser un petit avis au passage, nul besoin d'avoir un site ou une adresse Internet, juste se donner un 'pseudo' ...
Les commentaires sont en 'dofollow', mais modérés à priori. Ils ne seront publiés qu'après vérification de votre message.
Si vous pensez ou désirez obtenir un backlink, votre commentaire doit être construit de manière cohérente, rédigé correctement ET avoir un minimum de contenu et de pertinence.